« Je cherchais à tout prix à être heureuse ! » (Claire)

VIDÉO. Vivre sa vie comme elle l’entend ! C’est ainsi que Claire, adolescente, envisage son avenir. Mais après une expérience amoureuse décevante et douloureuse, elle se met à chercher le Dieu de son enfance.

Vous vous êtes reconnu(e) dans l'histoire de Claire ?

CONTACTEZ Claire

À l’adolescence, je trouvais la messe ennuyeuse et je ne comprenais pas le sens de ce que je vivais sur le plan de la foi. Au collège, j’étais la seule chrétienne. Je ne voyais pas comment concilier ma foi et la vraie vie. J’ai donc eu envie de faire mes propres expériences de vie. Je me disais : « Après tout, je vais faire comme tout le monde et c’est peut-être cela qui me rendra heureuse ! » J’adorais faire la fête. Je me suis mise à fumer, à boire, à sortir avec des garçons.

À 18 ans, je suis partie faire un stage en Russie et pendant ce temps, j’ai une relation amoureuse qui m’a détruite. Je sentais que j’étais en train de me perdre. Mon ami voulait que je devienne celle qu’il voulait que je sois. Je commençais à faire des choses qui ne me ressemblaient pas. Je ressentais un profond dégoût de moi-même, un vide intérieur. Plongée dans une profonde tristesse, j’ai compris qu’il fallait que je mette rapidement un terme à cette relation qui était un véritable poison. Je prenais aussi conscience que, à cause de tout ce que j’avais vécu depuis quelques années, j’avais mis de côté mon aspiration à une vie belle et grande.

J’ai rencontré des jeunes chrétiens. Ils n’étaient pas les extraterrestres que j’avais imaginés
En rentrant en France, j’ai ressenti le besoin pressant de participer à un rassemblement chrétien, où mes parents nous avaient déjà emmené quand nous étions enfants. J’avais besoin de me ressourcer, de me reconstruire et de retrouver la relation à Dieu que j’avais perdue au cours de toutes ces années de recherche. Là, j’ai rencontré des jeunes de mon âge, très joyeux, et qui assumaient leur foi sans complexe. Ce n’était pas du tout des extraterrestres, comme je l’imaginais. Ils vivaient à plein dans le monde et en même temps, ils avaient une foi authentique. Je suis allé parler à un prêtre. Je lui ai confié tout ce que j’avais vécu. Il m’a écoutée avec beaucoup d’attention, m’a consolée, m’a conseillée, puis il m’a donné le pardon de Dieu : c’était une confession. Une grande paix et une joie immense ont alors envahi mon cœur. Je retrouvais une famille : la famille des chrétiens, ces hommes et ces femmes qui aiment le Christ, croient qu’il est vivant aujourd’hui avec eux et veulent le suivre.

J’ai découvert que Dieu avait toujours été avec moi
A travers cette expérience, j’ai découvert que Dieu avait toujours été avec moi, même quand j’avais traversé des difficultés et que je m’étais sentie très seule. Ce n’est pas lui qui s’était éloigné de moi, mais moi qui avait décidé de mener ma vie loin de lui. J’ai réalisé à quel point Dieu m’aimait et combien tout au long de ces années, il avait respecté ma liberté. Il attendait juste que je fasse un pas vers lui pour m’accueillir les bras grands ouverts.

Ce témoignage peut aider
d'autres personnes

Je le partage sur Facebook

Comment
découvrir Dieu ?

En savoir plus

Vous avez vécu
une histoire similaire ?

Donnez votre témoignage

Ces autres histoires peuvent aussi vous intéresser

Autres sites
Autres sites
Share This

Oui, une Solution existe !

je fais connaitre ce site car « Dans toute situation, il existe une solution…. »