« Intérieurement, j’ai hurlé vers le ciel » (Jean-Yves)

Traversant une crise conjugale, Jean-Yves, qui a depuis longtemps abandonné toute pratique, se tourne vers Dieu…

Vous avez été interpellé par le témoignage de Jean-Yves

CONTACTEZ Jean-Yves

Dès que j’ai quitté la maison familiale pour poursuivre des études, j’ai abandonné toute pratique. Je me suis marié, nous avons eu trois enfants. Ma femme et moi, on a continué la tradition familiale : baptême, première communion, profession de foi et confirmation. J’étais là mais sans être impliqué, notamment pendant la messe où nous allions de temps en temps plus pour faire plaisir à nos parents que par motivation.

« J’étais perdu… »
Après un certain nombre d’années de mariage, on a traversé une crise conjugale. Un soir, on ne s’entendait pas, j’étais fatigué et je devais me lever tôt le lendemain matin. J’avais décidé de dire ce qu’il fallait pour apaiser la situation et prendre toute la responsabilité sur moi afin de pouvoir aller me coucher en étant réconcilié avec mon épouse. Après avoir pris cette résolution, chaque mot que j’ai énoncé a eu l’effet inverse de ce que je recherchais. J’étais perdu. Je ne savais plus quoi faire. J’ai fermé les yeux et j’ai poussé un hurlement intérieurement : « Seigneur, viens à mon secours ! » Instantanément, les paroles qui sont sorties de ma bouche ont apaisé la situation et nous nous sommes réconciliés en vérité.

« J’ai commencé à retourner tous les dimanches à la messe avec une grande joie »

Je ne pouvais pas ignorer ce qui venait de se passer. À partir de ce jour-là, j’ai commencé à retourner tous les dimanches à la messe avec une grande joie intérieure. J’écoutais tout avec beaucoup d’attention. En revanche, j’étais catholique une heure le dimanche matin et le reste de la semaine, je vaquais normalement à mes occupations. Pourtant, je commençais à sentir que Dieu attendait plus de moi. Je ne savais pas du tout quoi. J’en ai parlé avec le prêtre qui m’a répondu : « Seul Dieu peut te dire ce qu’il attend de toi. » Et il nous a proposé une formation pendant un an qui m’a amené, notamment, à prendre un temps avec Dieu chaque jour. C’est là que ma vie a commencé à être transformée. Je me suis ouvert à Dieu, je me suis mis à son écoute et je lui disais : « Que ta volonté soit faite, mon Dieu. » Comme l’a dit Jean Paul II aux journées mondiales de la jeunesse en l’an 2000 à Rome, en citant Catherine de Sienne : « Si vous devenez ce que vous devez être, alors vous mettrez le feu au monde ! »

Aujourd’hui, je le sais, seul Dieu peut nous faire devenir ce que nous devons être : des transmetteurs de son amour et de sa Parole pour tous ceux qui nous entourent.

 

Ce témoignage peut aider
d'autres personnes

Je le partage sur Facebook

Comment
découvrir Dieu ?

En savoir plus

Vous avez vécu
une histoire similaire ?

Donnez votre témoignage

Ces autres histoires peuvent aussi vous intéresser

Autres sites
Autres sites
Share This

Oui, une Solution existe !

je fais connaitre ce site car « Dans toute situation, il existe une solution…. »